Soukeïna Koné : « Je suis tellement fière de ce que j’ai fait à mon père Alpha Blondy » !

0
9

Invitée sur le plateau de La 3, Soukeïna, la fille d’Alpha Blondy, est revenue sur la bisbille entre elle et son père et qui enflamme la toile ces dernières semaines. L’enfant « rebelle » confie ne rien regretter de ses actes et qu’au contraire elle en est tellement fière.

Soukeina Koné est depuis peu sous les feux des critiques. La jeune femme qui visiblement ne digère pas le mariage de son père avec la tunisienne Aelyssa Derragi avait étalé sur les réseaux sociaux les secrets de la famille Koné. Un acte très mal vu par les internautes. Certains pensent qu’elle n’aurait pas dû exposer son père et révéler des choses intimes. Pour eux, Soukeina aurait dû faire intervenir des proches, des parents pour renouer le contact avec son père et non s’exprimer publiquement.

Sur le plateau de la 3, la fille du reggaeman ivoirien a tenu à mettre les choses au point. D’abord, elle affirme haut et fort avoir tout essayé mais sans succès, son père étant aussi borné qu’elle. « J’ai essayé de renouer le contact par appel. Je suis passé par la famille, par les aînés, par son manager, par tout ce que vous pouvez imaginer. Il est aussi têtu que moi », a-t-elle confié presque la main sur le cœur. Celle qui tient à justifier son acte précise qu’elle n’a aucun regret et reste optimiste. « Je ne regrette pas. Je suis tellement fière de ce que j’ai fait et je sais qu’il le sera un jour. Qu’il ne cautionne pas ce que j’ai fait, ok, je l’accepte. Je suis désolée, mais je n’avais pas le choix », a-t-elle ajouté.

Cependant, la fille de Rana Hong Yong tient à préciser que son objectif était de venir en aide à son père. « Si j’ai pris autant de temps avant de dire quelque chose, c’est parce que j’avais peur de ce qui se passe. Je ne voulais pas que ce soit une vague d’acharnement et d’humiliation pour mon père. Je ne voulais que créer un élan de solidarité pour l’aider », a-t-elle fait savoir.

LAISSER UNE REPONSE