INTERVIEW: LES 05 GRANDS MOMENTS DE LA CARRIÈRE DE FALLY IPUPA

0
49

En quelques années, Fally Ipupa est devenu un artiste incontournable. Il marque son temps et réalise de grandes choses. Il a pu raconter les 05 grands moments qui selon lui marquent le plus sa carrière jusqu’à ce moment:

  1. Rencontrer Koffi Olomidé: Eh oui, ce fût l’un des meilleurs moments pour Fally Ipupa. Etre devant une superstar comme Koffi Olomidé ça n’arrive pas à tout le monde. « J’étais déjà un artiste musicien talentueux mais j’ai tout appris au côté de ce grand monsieur. La première fois que j’enregistre dans un vrai studio, un grand studio c’était en Afrique du Sud avec lui. Et la première fois que je suis monté dans une salle mythique, c’était avec lui. Pour moi c’est comme un père artistique. Le travail collectif, l’écriture d’une très belle rumba, tout ça, j’ai appris au côté de Koffi. » a-t-il expliqué.
  2. La sortie de son premier album « droit chemin » en 2006. Une très belle expérience pour Fally: « une très très grosse surprise au niveau de la communauté, au niveau du Congo. C’est Droit chemin qui donne le tempo, c’est Droit chemin qui détermine aujourd’hui la génération des artistes, après les Wenge Musica. Droit chemin restera toujours un album événement pour moi. ».
  3. La mise sur pieds de sa fondation humanitaire « Fally Ipupa Foundation » en 2013. « D’abord, on a commencé par l’Est du pays là où il y’a souvent des problèmes incurables tels que des viols, guerre…il y a trop de sang qui coule dans l’Est de mon pays. J’ai commencé par dénoncer ce qui se passait en enregistrant un titre qui s’appelait à l’époque « stop à la guerre ». Par ailleurs, on a lancé la fondation à Kinshasa, on a offert une ambulance médicale à Goma et aujourd’hui on est à notre 18ème action des grandes actions. J’ai envie de construire une maternité pour aider les mamans qui vont accoucher, moyennant 0 franc. ». On note qu’on le voit très souvent défendre la cause des plus démunis de la RDC.
  4. L’album « Tokoss » sortie en 2017. Un moment que nous validons effectivement avec le lover. Cet album a fait un grand boom dans sa carrière et au mboka. « Je pense qu’un artiste doit pouvoir se renouveler et prendre des risques. J’ai juste choisi de collaborer avec des artistes que j’aime bien. J’ai ramené la guitare congolaise, un peu de lingala, un peu d’anglais… » a-t-il expliqué.
  5. Le concert du 28 février 2020 à l’accor hôtel Arena. « C’est la plus grosse date en terme de capacité. Ce sera le 28 février 2020 à l’Accorhotels Arena. Je suis prêt. Moi et toute mon équipe on est déjà d’attaque. Et on se prépare à livrer un show exceptionnel. On va essayer de rehausser encore plus haut le drapeau congolais. ». Malgré quelques menaces autour de cet événement, le tokoss est prêt 

LEAVE A REPLY