Cameroun : Un chasseur confond son neveu à un gibier et l’abat brutalement au cours d’une partie de chasse

0
5

Le drame s’est produit dans la localité de Mbell, arrondissement de Nguelemendouga, région de l’Est Cameroun. Le jeune Boris Mekinda Ngoyanga Boris, 27 ans, a été assassiné par son oncle Mpianga Merlin lors d’une partie de chasse dans la nuit du 15 au 16 décembre. 

  

Le thorax de Boris, 27 ans, a été criblé par plusieurs balles.  Son présumé assassin n’est pas à son premier coup.

 Le jeune Boris Mekinda Ngoyanga Boris, 27 ans, ne verra pas l’année 2020. Il a été accidentellement assassiné par son oncle Mpianga Merlin. Le drame s’est produit dans la localité de Mbell, région de l’Est Cameroun. Précisément lors d’une partie de chasse dans la nuit du 15 au 16 décembre 2019.

Une partie de chasse qui tourne au drame

D’après le journal en ligne Camer.be, la victime souhaitait se rendre chez ses beaux-parents. C’est ainsi qu’il a sollicité les services de son aîné pour leur rapporter un gibier. A cet effet, l’oncle lui demande de l’accompagner en forêt dans nuit du 15 au 16 décembre 2019. Aux environs de 12 heures le jour convenu, les deux hommes quittent le village à bord de la moto de Boris. « Ce sera la dernière fois que le jeune opérateur sera vu pour la dernière fois », précise la même source.

Un tueur établi

Le lundi 16 décembre 2019, Merlin Mpianga est seul à se retrouver à Mvada. C’est un village situé à plus de 50 kilomètres de Mbell sur l’axe Nguelmendouka. C’est en demandant asile à son ami, qu’il confesse à ce dernier avoir accidentellement tué son neveu.

Un alibi qui n’a pas tenu longtemps. En cause : sa réputation de tueur qu’il s’est bâti au fil des années. Samuel Tsigue accepte néanmoins d’offrir l’hospitalité à sa vieille connaissance.  Pendant que l’assassin se repose, l’hôte en profite pour saisir la brigade de gendarmerie de Nguelmendouka. Ce sont ces derniers qui viendront interpeller Merlin.

La découverte macabre

Dès la découverte du corps de la victime, thèse de l’accident devient irrecevable : Boris gît dans une mare de sang avec un thorax criblé par plusieurs balles. En gros le meurtrier a tout d’un  tueur et se trouve à son troisième assassinat. En 2005, il avait déjà au cours d’une partie de chasse tué Govinal Mabé un chasseur avec qui il faisait équipe.  Six ans plus tard, c’est-à-dire en 2011, il est accusé d’avoir assassiné un éleveur bororo et enfoui son corps dans une termitière.

lebledparle

LAISSER UNE REPONSE