Cameroun : Une élève tuée dans son sommeil par un mystérieux serpent boa dans la ville de Nkongsamba

0
29

Prisca était élève au lycée de Lonako dans la ville de Nkongsamba, département du moungo région du Littoral. Le 09 décembre 2019, la jeune fille est passée de vie à trépas d’une manière inexplicable et sans être malade.

Ville de Nkonsamba (c) Droits réservés

Le drame se produit dans le domicile familial. Comme à l’accoutumée, la défunte est allée se coucher après avoir étudié ses leçons. Plusieurs minutes plus tard, ce sont les cris en provenance de sa chambre qui vont attirer l’attention de sa sœur cadette, laquelle alerte aussitôt toute la maisonnée.

Interrogée sur la raison de ses cris de détresse, Prisca dira qu’elle est en train de se battre contre un gros serpent. Un combat spirituel qui l’affaiblissait à mesure que la nuit avançait.  Dubitatifs au départ,  les parents  se résoudront à transporter leur progéniture à l’hôpital lorsque cette dernière ne parvenait plus à s’exprimer convenablement. Malheureusement, les médecins ne pourront rien au cas extraordinaire de Prisca qui va ainsi rendre l’âme au petit matin tel que relaté par le média 237 info.

Une accusation qui déchire la famille

La mère de la disparue, inconsolable, s’est trouvée un coupable qui n’est nul autre que son époux. Elle ne s’arrête point à  l’accusation verbale et saisit les autorités judiciaires qui procèdent à l’interpellation du chef de famille pour  besoins d’enquête comme le précise la même source.

La famille paternelle furieuse d’être injustement accusée, va appeler les chefs de communautés à la rescousse. Ainsi,  Il est suggéré aux deux parties de se tourner vers les oracles, des garants de la mysticité des peuples de l’Ouest Cameroun qui s’emploieront à dénicher l’auteur de cet acte odieux.

 « Nous sommes tout ici devant le feu sacré des ancêtres. Le feu de la vérité, et de la sagesse. La hache qui s’y trouve est aussi rouge que les braises ardentes. Cependant, quiconque est innocent n’aura aucune crainte à la saisir. Je commencerai par moi-même, puis je remettrai la hache à tous ceux qui sont accusés de la mort de cet enfant », scandait  le grand-maître féticheur sous la forme d’incantations.

Il convient de noter que le dénouement de cette affaire n’est pas toujours connu,  tout comme la véracité de l’hypothèse d’une mort mystique par étranglement d’un serpent n’est pas établie.

.lebledparle

LEAVE A REPLY