Cameroun : les malades de Vih-Sida, de la tuberculose et du paludisme en danger

0
11

Le Fonds mondial de la lutte contre le Vih-Sida,la tuberculose et le paludisme réclame le paiement de plus de 28 milliards de Fcfa au Cameroun.

En effet, cette somme est la contre partie de la subvention pour subventionner la lutte contre le Vih-Sida. Si rien n’est fait, le fonds mondial menace de réduire les ressources destinées au Cameroun.

Les camerounais vivant avec le Vih/Sida pourraient d’ici peu payer le lourd tribu de cette affaire. Ces derniers pourraient ne plus percevoir gratuitement les antirétroviraux(ARV), nécessaires à leur traitement.

Les raisons

Ceci, parce que le gouverneur n’a pas versé au Fonds mondial de lutte contre le Sida, la somme de 28 milliards 165 millions de Fcfa. Cet argent représente la quote-part du Cameroun à cet instrument financier . «Mis sur pied il y a plus de 10 ans, l’organisation finance la lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme», apprend-on

Un avenir qui fait peur pour les patients

Cette perspective inquiète les malades ainsi que les associations d’aide aux séropositifs. Serges Yotta, Directeur exécutif d’Affirmative Action est apeuré. Il pense que «le taux de prévalence du Vih/Sida qui est actuellement à 3,8% pourrait passer à 4,3% d’ici 5 ans. Si le Cameroun ne consent pas à verser sa quote-part, et que le Fonds Mondial met ses menaces à exécution».

Mais dans les coulisses, l’on apprend que le paiement de cette dette n’est pas une priorité pour l’État du Cameroun. Ce qui attriste profondément les malades et organisations de la société civile.

Le Cameroun et son partenaire en bref

Pour rappel, le Cameroun a signé depuis 2003, 15 accords de financements avec le Fonds mondial pour un montant de de 198 milliards de FCFA. Pour la période 2018-2020, de nouveaux accords (de 108 milliards de FCFA) ont été signés entre les 2 parties. Sauf que pour accéder à la totalité de ce dernier financement, le Cameroun devait verser sa quote-part au mois de juillet dernier. Un engagement que le Gouvernement n’a pas honoré et ce jusqu’aujoird’hui. Jouant presque avec la vie de 500.000 personnes vivant avec le Vih/Sida.

actucameroun

LAISSER UNE REPONSE