10 photos qui prouvent que le Eru and Water Fufu n’est rien sans le Kanda

0
35

Le Eru and Water Fufu sans Kanda n’est que ruine de la tchop. Voici 10 photos qui prouvent que ce plat venu du nord-ouest du Cameroun n’est rien sans le Kanda (la peau). 

 

1- Peau de 500, Feuilles de 100? Fufu de 100 et le tour est joué. Un bon plat de peau’ru bien fait, bien garni , le genre qui envoie au paradis un tour !

 

 

2- Seule l’huile peut témoigner du nombre de viande qui nagent dans la sauce. On ne peut même plus compter tellement ça déborde…

 

 

3- Ce plat est huileux, costaud mais surtout chaud comme un feu ardent. La vie ci c’est même quoi ?

 

 

 

4- 3 kanda sont déjà au dessus hein. Ça va aller tellement vite que même l’huile ne va pas know quand est-ce que la tchop est finie.

 

 

5- Deux boules bien grosses et une assiette pleine de kanda. Today na today, on va seulement remplir le ventre. Vous croyez que c’est facile de boire l’huile ?

 

 

6- Kanda ressorti comme un bouton mais ce n’est pas grave. Il est conseillé de tirer légèrement, sucer, et mâcher fortement cette peau. Onong !!!

 

 

7- Vu la position du piment, la peau se bagarre en dessous avec d’autre peau. Le fufu est à l’écart mais surveille de très près la progression de l’huile, qui on le sait, noie les feuilles dans une rivière de bonheur.

 

 

8- Le Kanda est sec mais succulent. Que dire de plus ? Mangez !

 

 

9- Eru pour restaurant servi dans une assiette basse qui ressort la beauté du kanda, les feuilles qui l’entourent et l’envie de montrer que le eru ce n’est pas une blague, c’est un mets national au Cameroun.

 

10 – Que serait un plat camerounais sans les différents compléments ? Rien ! Hormis le fufu,, le eru se mange aussi avec le tapioca. Et laissez moi vous dire que c’est la chimpatte…

 

 auletch

LAISSER UNE REPONSE