Australie: un homme et sa sœur ont 4 enfants ensemble après des années d’inceste

0
10

Un homme et sa sœur ont quatre enfants ensemble et sont issus d’une famille australienne de 40 personnes, incestueuses, où la plupart des enfants sont nés de personnes apparentés.

Martha et Charlie Colt faisaient partie des huit parents arrêtés alors qu’ils avaient été retrouvés vivant dans une maison sale qui «puait l’urine et les matières fécales» en avril dernier.

Les tests génétiques ont révélé que 11 des 12 enfants, qui dormaient sous des tentes sèches sans eau ni électricité, étaient nés de personnes apparentés. Les enfants, âgés de cinq à douze ans, ne pouvaient pas parler correctement et présentaient des malformations associées à la consanguinité.

Martha, 38 ans, et Charlie, 45 ans, partageaient un “lit matrimonial” lorsqu’ils ont été arrêtés en Nouvelle-Galles du Sud.

Martha, un pseudonyme pour protéger l’identité des enfants victimes, et son frère Charlie vivaient à Griffith, a déclaré un tribunal. Martha a été accusée de parjure tandis que Charlie est accusé de plus d’une douzaine d’infractions, dont six rapports sexuels avec un enfant de moins de 10 ans.

La police a indiqué que quatre des cinq enfants de Martha, âgés de 11 à 20 ans, étaient nés d’une relation sexuelle avec un parent direct ou plus probablement avec son frère, Charlie.

Lorsque la maison a été fouillée le 15 avril, les inspecteurs et les autorités de l’aide sociale, stupéfaits, ont trouvé 38 membres vivant dans la propriété sale, sans eau courante, sans électricité et sans installations sanitaires adéquates. Les enfants ne savaient pas comment utiliser du papier toilette, une brosse à dents ou une douche et avaient des problèmes d’énurésie et d’audition. Ils avaient des années de retard à l’école, torturaient des animaux et avaient des relations sexuelles avec leurs cousins, leurs oncles et leurs tantes.

Australie: un homme et sa sœur ont 4 enfants ensemble après des années d'inceste

Les infractions présumées de Martha sont inférieures à celles de certains de ses frères et sœurs et neveux co-accusés qui font face à des accusations de relations sexuelles avec des enfants, d’attentat à la pudeur et d’inceste.

Les accusations ont été portées cinq ans après que la police eut fait une descente dans le lieu de l’inceste de la famille Colt caché dans les collines derrière la ville de Boorowa en 2012.

Le mercredi 12 septembre 2018, lors de la deuxième demande de libération sous caution de Martha Colt, le magistrat Alison Viney a appris que l’accusé souffrait d’hypertension et avait souffert de douleurs à la poitrine et de migraines en prison. Elle était également tombée d’une couchette supérieure de la prison et avait subi des lésions des tissus mous, et trouvait sa première détention en prison «difficile».

Si elle était libérée, elle devrait compter sur les prestations sociales de Centrelink pour son loyer, et elle comptait retourner vivre à Griffith.

Martha Colt s’est vu refuser la mise en liberté sous caution lors de l’audience cette semaine sur le cautionnement et restera en prison.

LAISSER UNE REPONSE